En aparté…

Après le beau prix Nobel de physique attribué l’an dernier à Albert Fert, complètement passé sous silence afin de ne pas entacher la sympathique politique de destruction massive et consciencieuse de la recherche et de l’Université françaises par notre cher gouvernement -, dont le principal argument (fallacieux) est la médiocre « productivité » de la recherche française -, après le prix Nobel de médecine attribué à Françoise Barré-Sinoussi et Luc Montagnier, c’est la littérature française qui est à l’honneur: Jean-Marie Le Clézio reçoit le prix Nobel de littérature, pour l’ensemble de son oeuvre.

Comme ça, en passant, parce que cela n’arrivera plus avant longtemps, si l’on continue à détruire minutieusement l’édifice intellectuel, scientifique et culturel français…

Je sais, cela n’a rien à voir avec la cuisine, mais parfois, je pense à autre chose…

PS: non que je sois une grande admiratrice de Jean-Marie Le Clézio…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :