Quand François s’empare de ma cuisine: peut-on être deux sur un blog de cuisine ?

Souvenez-vous (pour ceux qui étaient là…). Au mois de mai, je publiai mes premières recettes sur ce blog et je commençai par une recette des muffins de Charlotte. Depuis, le cobaye de Charlotte s’est également installé aux fourneaux (quoique… je l’y avais déjà vu auparavant) et m’envoie régulièrement des bouts de recettes à expérimenter. Comme il ne m’envoie pas les photos, il me faut les refaire pour les publier… Dure tâche, vous l’imaginez ! Non pas parce que ces innovations seraient mauvaises, nauséabondes ou improbables… Non. Plutôt parce que je ne suis jamais parvenue à suivre une recette à l’identique : je n’ai pas les bons ingrédients, quelque chose ne me plaît pas (en général, cela a trait à la quantité de matière grasse ou de sucre), j’ai oublié la moitié des courses, j’ai été enlevée par des extra-terrestres qui m’ont convaincue que le texte original était codé et qu’il fallait donc substituer certains ingrédients à d’autres…

J’ai cependant repris les choses en main : ce soir, j’ai enfin confectionné la dernière recette commise par François (qui devrait songer à ouvrir une section « cuisine » dans son blog: la cuisine des elfes, la cuisine des fées, la cuisine de Rabelais, la cuisine de Crane…). Ce soir, je vous présente…….. (roulement de poireaux)…… le gratin de saumon et poireaux à la franciscaine (tadaaaaaaaa!).

Je vous livre son message :

« Encore une recette que j’ai inventée, que je trouve très bonne, et que je te donne à diffuser après essai. Les quantités sont un peu au pif, tu ajusteras si nécessaire. » (ça commence bien : des quantités au pif, qu’on me demande d’ajuster. Tu prends des risques, mon gaillard !)

Et de conclure:

« Ce qui est proprement génial avec cette recette, c’est l’alliance inattendue carvi/parmesan/gingembre. Je suppose que tu peux faire des variations avec d’autres poissons et d’autres légumes. « 

Quelques grains de sable (par bonheur restés hors du plat) se sont cependant glissés dans cette recette si bien rôdée. En particulier, ce qui faisait l’intérêt de cette recette selon François a été parfaitement maltraité: mon morceau de gingembre, si beau, si frais dans mon souvenir… était tout rabougri (séjour trop long au réfrigérateur); pas de graines de carvi à l’horizon. Par chance, nous avions du parmesan, beaucoup de parmesan (je vous renvoie à mon précédent billet sur mon retour d’Italie). Bref, je vous livre ce qui reste de la recette, qui était cependant très bonne, quoique réalisée avec les épices du bord.

gratin à la franciscaine

Gratin de saumon et de poireaux à la franciscaine :

(Heureusement que Rabelais n’était pas dominicain… Je n’aurais pas eu le droit de changer la recette sans passer devant l’Inquisition – « Nobody expects the Spanish Inquisition ! »)

  • 3 poireaux (je n’en avais que deux – un et demi en fait vue la taille du deuxième poireau. J’ai complété avec des blancs de poireaux surgelés)
  • 2 bons filets de saumon
  • 2-3 cuillers à café de graines de carvi (6-7 bonnes pincées de graines de cumin pour moi)
  • 2 cuillers à café de gingembre hâché (1/2 cuiller à café de gingembre en poudre, mais on peut en mettre plus)
  • 2-3 cuillers à soupe de parmesan rapé (5 cuillers pour moi)
  • 2-3 oeufs (j’en ai mis deux)
  • 25 cL de crème légère
  • un peu d’huile de pépin de raisin (huile d’olive: on fait avec ce qu’on a !)

Faites fondre les blancs de poireau dans un peu d’huile avec le gingembre. Ajoutez le saumon coupé en dés et une partie des graines de carvi (ou de cumin) en fin de cuisson.

Battez les oeufs, ajoutez la crème et le parmesan (j’ai ajouté un peu de lait car il me manquait un peu de crème).

Disposez la fondue de poireaux au saumon dans un plat à gratin et recouvrez de l’appareil. Passez au four pendant une demi-heure (je rappelle que mon four – à gaz – n’a ni thermostat ni indication de température. Je dirais à four moyen mais pas trop chaud).

Publicités

2 commentaires »

  1. François said

    Quand à ouvrir une section cuisine dans mon blog, je m’y refuse catégoriquement! Déjà que c’est chronophage, mon blog, alors si en plus je dois élargir les topiques…
    Content que tu aies apprécié la recette. C’est pas mal, hein, l’alliance carvi/gingembre/parmesan?

  2. François said

    Oups, j’avais mal lu. C’était bien alors avec le cumin? Réessayes avec du carvi, quand tu as le temps de t’en procurer. C’est très bon le carvi.

RSS feed for comments on this post · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :