Retour d’escapade

Ouf ! Je m’absente cinq jours et, en rentrant, je découvre une explosion de commentaires ! Merci à tou(te)s pour vos gentils messages et pour l’intérêt que vous portez à mes élucubrations. J’avoue que, ces derniers jours, je n’ai pas vraiment été originale en cuisine. Non que nous ne nous soyons pas fait plaisir, mais disons que nous avons recyclé nos bons vieux classiques ou dégusté des salades toutes simples. Par exemple, j’ai proposé une variante de ma tarte aux courgettes (elle est déclinable à volonté…), une autre pour le pain (je vais ajouter une mise à jour sous cette entrée), confectionné des tuiles aux raisins secs qui, faute de verre doseur ou de balance, étaient plus moelleuse que croquantes mais que je n’ai malheureusement pas photographiées (ce sera pour une autre fois).

Par conséquent, je vous propose aujourd’hui une vieille recette que j’aime à me faire de temps en temps et qui est une assez bonne solution quand je reçois du monde à déjeuner et que je n’ai pas d’inspiration. Il s’agit de papillotes de poisson. Rien de plus simple… et de plus savoureux. Par principe, je n’utilise pas de papier aluminium pour cuisiner mes papillotes. Le papier sulfurisé est une excellente alternative: on peut le refermer sans difficulté avec une agrafeuse ou un fil noué à chaque bout, ce qui donne de gros bonbons au moment de servir.

papillote de filet d'empereur

Papillotes de filets d’empereurs aux petits légumes :

Pour 2 personnes :

  • 2 filets d’empereurs (frais ou surgelés)
  • 1 carotte
  • 1 belle courgette
  • échalotte
  • 2 feuilles de laurier, du thym, du romarin (frais de préférence, c’est encore meilleur !)
  • 1 citron confit salé
  • tomates séchées
  • huile d’olive
  • vinaigre balsamique

Lavez soigneusement les légumes. Découpez la courgette en tranches assez fines et la carottes en très petits cubes.

Emincez l’échalote et faites-la revenir doucement dans une poêle avec de l’huile d’olive. Quand elle est bien fondue, ajoutez un bouchon ou deux de vinaigre balsamique et faites caraméliser. Réservez.

Sur une feuille de papier sulfurisé suffisamment grande pour contenir l’ensemble des ingrédients, déposez une couche de tranches de courgettes, pas plus grande que le filet d’empereur. Disposez le filet d’empereur dessus, puis ajoutez un demi-citron confit (pas plus), coupé en morceaux, la feuille de laurier, deux tomates séchées coupées en morceaux, de l’échalote, une partie de la carotte. Encadrez le filet de rondelles de courgettes, disposées verticalement sur le pourtour, ajoutez un filet d’huile d’olive et recouvrez enfin l’ensemble de rondelles de courgettes. Rabattez le papier sulfurisé et tordez-le aux deux bouts, comme pour refermer un gros bonbon. Agrafez au bout, et éventuellement sur le dessus si le papier baille.

Répétez l’opération pour le deuxième filet. Disposez vos papillotes sur un plat et enfournez à 180°C pour environ 25 minutes (en fonction de la taille du filet).

La version filet de truite et romarin frais, tout simplement, est divine… Et n’hésitez pas à varier les poissons…

Publicités

3 commentaires »

  1. ooh mais tu es adorable!! merci bcp!
    Ok ok alors je vais publier ces petits gazpachos!!
    Et le dessert arrive…. j’avoue avoir fait de la publicité mensongère à propos du dessert « publié demain »… le temps passe un peu vite là entre la mini thèse en italien, le stage en cabinet d’avocats et les ptites bières du soir! 😉
    merci bcp!
    et tes files d’empereur sont ravissants… mm j’aime tellement les papillottes!
    C’est à en oublier leur légereté! On croirait vraiment un pêché mignon!
    a très vite!

  2. Ca y est!!J’ai parcouru tout ton blog!! J’adore ta façon d’écrire!! tes recettes et tes photos aussi!
    Et ma curiosité infinie m’a poussée à me rendre compte que tu étudiais à la BNF… et ces petits goûters que tu y organises m’ont à leur tour sussuré une petite idée: pourquoi ne pas se retrouver là bas un de ces jours, à la rentrée! Pour partager de belles pauses déjeuner + goûter après avoir pour ma part trifouillé mille livres de droit international et pour la tienne (à ce que j’ai compris) mille livre de poésie du 16ème siècle?!
    et je suggère aussi que tu m’en montres quelques un de ces poèmes! 😉
    bravoo pour tes recettes et tes mots!

  3. pernette said

    Merci pour tes gentils commentaires, Claire! Quand tu veux pour la BnF!!! Nous lançons une nouvelle mode, alors: le rendez-vous des culino-blogueuses à la BnF… Vu le temps qu’il fait, ce sera toujours mieux qu’un pique-nique en plein air.
    A bientôt, donc, sur les bogs et à la BnF!
    Pernette.

RSS feed for comments on this post · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :