Retour en enfance…

Quand j’étais petite, nous recevions à la maison toute la famille pour les grandes occasions comme les anniversaires ou les fêtes de Noël (qui ne se déroulaient jamais à la bonne date). Deux jours auparavant, c’était de longues séances à la cuisine pour confectionner gâteaux, tartes, canapés et autres petits gâteaux. Ce sont ces derniers que je voudrais vous présenter aujourd’hui et que je voulais refaire depuis longtemps. Je n’ai malheureusement pas encore retrouvé mes emporte-pièces en forme de coeurs et d’étoiles, alors ce seront des palets tout simples. Tant pis ! Bien sûr, la recette originale est à la farine blanche et propose une base nature qui se mange très bien ainsi. Mais aujourd’hui, je vous en propose deux versions, toutes deux à la farine grise (T 110), l’une à l’extrait d’amande et l’autre aux écorces de citron (non traité) que je gardais en réserve dans mon réfrigérateur depuis quelque temps.

petits gâteaux

Petits gâteaux secs :

  • 500g de farine grise
  • 3 oeufs
  • 200g de sucre (je n’ai, pour ma part, utilisé que 150 de cassonade brune complète)
  • 75g de beurre

Mélangez tous les ingrédients après avoir coupé le beurre ramolli en petits morceaux. Vous obtenez alors une belle boule de pâte que vous diviserez en deux portions égales, pour intégrer les parfums. Pour la première boule, ajoutez deux bouchons d’extrait d’amande. Pour la deuxième boule, les zestes de deux citrons non traités que vous aurez préalablement ébouillantés afin d’en ôter l’amertume.

Préchauffez votre four à 180°C.

Etalez la première boule sur un plan de travail fariné (et propre !) sur une épaisseur de deux millimètres environ (plus ils seront épais, plus ils seront tendre. Avec une pâte plus fine, vos gâteaux seront plus croquants. Découpez de petits gâteaux à l’emporte-pièce et disposez-les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Vous pouvez serrer un peu, ils ne s’étaleront pas à la cuisson. Enfournez et surveillez de près. Dès qu’ils commencent à roussir sur les bords, sortez-les immédiatement, même s’ils sont encore tendres. Ils achèveront de durcir en refroidissant.

Ces petits gâteaux sont très agréables avec un thé ou pour faire une pause lors des longues séances de bibliothèque 😉

Ils se conservent une bonne semaine dans une boîte en métal.

PS: Si Joann Sfar passe un jour sur ce blog: c’est la recette des gâteaux que tu as dévorés lors de la journée d’études « Transposition » à Paris 3 en janvier 2005. Version « nature ». Merci encore d’avoir participé !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :